Basilisk

  • Imprimer
Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Joomla Extensions

Voici un excellent anime qui devrait plaire à tous les fans de séries d''art martiaux se déroulant durant le Moyen-âge nippon, Basilisk Kôga Ninpô-chô est une série tirée de l'un des roman de Yamada Fûtarô et produite par le studio GONZO, ce bel anime est sortit au Japon en Avril 2005 en faisant grand bruit.

 

basilisk

 

*Yamada Fûtarô est un romancier très populaire au Japon et son oeuvre de contes Ninpo-chô sur les ninjas mérite le détour, si vous aimez l'anime Basilisk je vous conseille de lire ses contes les plus connus que sont Nino Chuushingura, Kunoichi Ninpo-chô, Makai Tenshô (porté à l'écran) et Kôga Ninpô-chô son dernier livre qui est à la base de Basilisk, qui fut lui aussi adapté au cinéma : Shinobi.


Avant de vous parler de l'atmosphère générale de l'anime et de ce qui est intéressant il faut d''abord que je vous en face un petit résumé.

Le fil de l'histoire est plutôt simple mais quelques petits détails viennent mettre leurs grains de sable à l''intrigue principale et rendent le scénario très riche et prenant. Durant l'ère Edo, le Shogun Ieyasu Tokugawa doit désigner lequel de ses deux fils devra lui succéder à la tête de son empire.

Afin d'éviter une guerre de succession il consulte son conseiller le prêtre Nankôbô Tenkaï qui lui suggère de régler ce problème en faisant se combattre à mort les 10 meilleurs combattants des deux clans ninjas légendaires d'Iga et de Koga, chaque clan combattant pour chacun de ses fils: le clan Iga combattra pour son fils ainé Takechiyo, et le clan Koga pour son deuxième fils Kunichiyo. Pour rajouter un peu d''électricité à l'histoire le 2 clans se haïssent violemment depuis plus de 400 ans et avait dû cesser leur guerre ancestrale et sanguinaire des années auparavant à cause de la promulgation d'un traité de non-agression imposé à cette époque par l'ancêtre d'Hattori Hanzo, seigneur féodal des 2 clans.

C'est donc avec un certain plaisir malsain que les chefs de chaque clan se plient à cette décision et se réjouissent de la rupture du pacte, le dernier ninja qui survivra à cette guerre devra remettre le pouvoir à l'héritier Tokugawa qu'il représente. Dès qu'ils apprennent la nouvelle, les membres des deux clans commence immédiatement à se trucider dans une rage sadique et violente.


A ce scénario quelque peu Homérique et enclin à une déferlante de sang se rajoute une intrigue plus Shakespearienne, en effet, les héritiers de chacun des deux clans Koga Gennosuke et Iga Oboro sont sincèrement amoureux l'un de l'autre, ils se retrouvent plongés dans un tourbillon de violence et doivent faire face à une décision forcément tragique qui se caractérise par le fait de choisir entre la survit de leurs clans et leur amour impossible! Sniff!! Tout cela est très beau mais ce dilemme est le fil conducteur de quasiment toutes les décisions qui seront prises et donne une vraie profondeur scénaristique à l'ensemble. Quelle fin les attend? Où les mènera cette guerre? Devront-ils s'affronter? L'honneur prendra t'il le pas sur l'amour? Autant de question qui trouveront leurs réponses à la conclusion de cette gigantesque vendetta.

Autre élément important, le shogun a fait envoyer à chacun des clans un message décrétant la rupture du pacte de non-agression, mais les membres du clan Iga ont réussi à intercepter le message qui était réservé aux Koga et commencent à comploter et à massacrer les ninjas Koga, tous cela en évitant d'en parler à Oboro...

Chaque personnage possède un caractère qui lui est propre avec des réactions particulières et des psychologies ambiguës ce qui relève de l'exploit quand on sait qu'il y a 20 personnages importants (les 10 ninjas de chaque clan), de plus aucun des deux clan n''''est ni bon ni mauvais, mais chacun des clan possède dans ses rangs des ninjas à l'attitude noble et d'autres qui sont de vraies pourritures, ce qui force le spectateur à ne pas prendre parti pour un clan en particulier (un peu comme dans X de Clamp), mais quelque soit leurs caractères ces personnages qui se retrouvent du jour au lendemain dans une guerre qui programme leur mort sont magnifiquement impitoyable... et ça c'est très jubilatoire!

Il est aussi très trippant de découvrir au fur et à mesure les techniques de chaque ninja, car chacun d''entre eux possède une technique qui lui est propre et plus on avance dans la série plus les techniques sont incroyables. D'ailleurs un de mes moment préféré dans la série est quand le charismatique Koga Gennosuke qui était resté très calme et stoïque jusque là dévoile enfin sa technique de combat vers le 10ème épisode! Tous ce que je peux vous dire c''est que sa claque et que les Iga qui en ont été témoin ont dû probablement après ça changer de caleçon et boire un petit sky cul sec!!!

Si vous aimez l'action et les scénarios bien ficelé alors vous allez être servis, les scènes sont incroyables, les combats violents et réalistes, le tous dans une fluidité et un esthétisme chorégraphique magnifique. Chiba Michinori nous gratifie d'un design de haute volée et unique, la B.O colle parfaitement à l'action et nous plonge profondément dans les combats. N'oublions pas de parler du générique d''ouverture d'Onmyoza qui est une vraie petite tuerie!

En gros c'est que du bonheur et je peux vous assurer que vous aller les manger les 24 épisodes, donc n'hésitez à vous plonger dans cette futur référence de l''animation japonaise.